Le centenaire Louis Blériot

Accueil à Mondésir

Le 25 Juillet 1909, Louis Blériot traversait la Manche à bord de son Bleriot XI équipé d'un moteur Anzani de 25 Cv. Le 13 Juillet 2009, pour fêter le centenaire du vol d'essai que Blériot fit avant de traverser la Manche, l'aérodrome d' Etampes-Mondésir accueillait de nombreux visiteurs pour une manifestation aérienne dans laquelle on pouvait admirer notamment d'anciens modèles de Blériot XI.
Rappelons que lors de ce premier vol d'essai, Blériot s'envola de Mondésir pour rallier Chevilly en passant dans les cieux d'Angerville, Toury et Artenay. Le plan de vol était de suivre la voie de chemin de fer et la Nationale 20.
Une carte postale témoigne, semble-t-il, du passage de l'appareil au-dessus d'Angerville !

Laissez-vous guider pour être aux premières loges de cette belle fête.


Accueil sur la base.


Monument à la gloire de Louis Blériot

Depuis un champ de luzerne proche,
Louis Blériot décolla le 13 Juillet 1909
pour relier MONDESIR à CHEVILLY,
réalisant sur cet itinéraire imposé de 42 Km
le premier voyage de ville à ville.

Hommages des Villes
d'ETAMPES et de GUILLERVAL
à Louis BLÉRIOT
Mondésir, le 13 Juillet 1999


Une moto Blériot.

Page suivante

Le webmaster

Louis Blériot


En 1909

Prêt à partir

Louis Blériot est né à Cambrai le 1 Juillet 1872. Après des études d'ingénieur, à l'école Centrale des Arts et Manufactures. Il deviendra ingénieur dans l'automobile, dans une usine de fabrique de phares et accessoires pour les véhicules "autos camion".
Il se passionna pour les techniques nouvelles et en particulier pour ce qui allait devenir l'aviation. C'est en 1900 que Blériot décide d'étudier et d'apprendre tout ce qui s'est écrit sur les plus lourds que l'air. Il tira ces propres conclusions et décida de se lancer dans l'aventure aéronautique et de construire ses propres modèles.
Il construira d'abord un modèle réduit. Près d'une dizaine d'aéroplanes ont précédés celui qui allait changer sa vie et ainsi lui permettre de passer à la prospérité.
Le 25 juillet 1909 à 4 heures du matin Blériot s'apprête au départ près de Calais, à 4 heures du matin, pour la traversée de la Manche afin de rejoindre Douvres en Angleterre après 37 minutes de vol, et parcouru environ 38 Km.
En 1914, au mois d'Août, Louis Blériot racheta la société des Appareils Déperdussin "SPAD ". Une perte d'argent entraîna Blériot à fermer ses ateliers. Le plus célèbre de ces dernières constructions fut le Blériot 110, avec lequel fut établie le record du monde de distance sans escale soit 10 601 Km. Il mourut le 1er Août 1936 d'une crise cardiaque.

Liens

Site du Centenaire de Mondédir

Site Louis Blériot

Office du Tourisme de Mereville