Louis Alexandre TESSIER

Biographie

Buste de Henri TESSIER (maison natale)Tessier est né à Angerville le 16 Octobre 1741.
Son père, qui était notaire, avait une nombreuse famille et une fortune médiocre. Il fut le premier maître de son fils et obtint pour lui, par la protection de l'archevèque de Paris, une bourse gratuite au collège de Montaigu.
Le jeune Tessier y fil de brillantes études, pris le petit collet et le titre d'abbé qu'il conserva longtemps sans jamais rentrer dans les ordres. Sorti du collège, il s'attacha aux sciences naturelles et fut reçu docteur en médecine en 1776. Il ne cessa plus, dès lors, de s'occuper de questions relatives à l'agriculture.
Membre de la Société Royale de Médecine, il fut charger par elle d'aller en Sologne étudier l'ergot de seigle. qui y avait toujours fait de sérieux ravages.
L'état de la science ne lui permit pas de se rendre compte de la nature de cette affection parasitaire. Mais cette mission le conduisit à l'étude des maladies des grains et, en 1783, il publia sur cette matière, un traité complet, qui est le résultat de plus de six années d'observation faites en Beauce. Le voyage de Tessier en Beauce lui fut aussi l'occasion d'un mémoire sur les animaux de cette province, mémoire qu'il lut à la Société le 23 Novembre 1777. C'était le prélude de ses Observations sur plusieurs maladies des bestiaux "telles que la maladie rouge et la maladie du sang qui attaquent les bêtes à laine et celles que causent aux bêtes à cornes et aux chevaux la construction vicieuse des étables et des écuries..." ; Paris, 1782, in_8°. En 1783, Tessier fut de l'Académie des sciences.Il y communiqua différents mémoires d'histoire naturelle. L'ergot de seigle
La Bergerie Nationale de Rambouillet En 1786, il était nommé Directeur de la ferme de Rambouillet, créée par Louis XVI (C'est en 1783 que Louis XVI a acheté le domaine de Rambouillet à son cousin, le Duc de Penthièvre. Le domaine était aménagé pour la chasse à courre. Suite au rapport de Daubenton, Louis XVI y fit construire une ferme expérimentale. Le 12 octobre 1786, 380 bêtes sélectionnées parmi les meilleurs troupeaux d'Espagne arrivèrent à la ferme) pour faire des expériences sur les moutons et l'améliorations des toisons.
Pendant la révolution, la ferme fut déclarée nationale, et, en 1795, Tessier fut le principal instigateur de l'article
secret du traité de Bâle, par lequel l'Espagne s'engageait à fournir à la France 4000 brebis et 1000 moutons. On sait les traverses que rencontra l'exécution de cet article ; Gilbert y perdit la vie après mille souffrances, morales et physiques.
En 1805, Tessier fut appelé par la Duc de Cadore pour mettre à exécution le dessein qu'il avait eu de créer au Sud, à l'Ouest et au Nord, trois bergeries pour les mérinos.
Il y consacra tous ses efforts et publia sur ce sujet ses Instructions sur les bêtes à laine et particulièrement les Mérinos (Paris, 1810 - 1811), ouvrage plein d'enseignements pratiques et qui a été traduit en allemand. On y trouve la formule de son fameux bain arsenical contre la gale des moutons. Tessier avait 94 ans quand il rédigea Histoire de l'introduction et de la propagation du mérinos en France (Mémoire de la Société centrale d'Agriculture) ; il mourut avant son impression, le 11 Décembre 1837.
Il avait été nommé Inspecteur Général des Bergeries Nationales, membre de la Société Centrale d'Agriculture et d'un grand nombre de sociétés savantes, Chevalier des Ordres de Saint Michel et de la Légion d'Honneur.
Le mouton Mérinos de Rambouillet

Bibliographie

1777Examen de l'eau fondante
1779Mémoire sur l'importation du giroflier des Molucques aux iles de France.
1782Observations sur plusieurs maladies des bestiaux, telles que la maladie rouge et la maladie de sang, qui attaquent les bêtes à laine et celles que causent aux bêtes à cornes et aux chevaux la construction vicieuse des étables et des écuries, a vec le plan d'une étable et celui d'une écurie aux chevaux de cavalerie, de ferme, de postes, etc.
1783Traité des maladies des grains : ouvrage dans lequel on expose la manière dont elles se formaent, leurs progrès, les particularités qu'elles offrent, les différents produits qu'on en obtient par l'analyse chimique, comparée avec celles des grains sains, leurs causes, l'infuence qu'elles peuvent avoir sur la santé des hommes, le tort qu'elles font aux cultivateurs, et les myens de s'en préserver.
1785Résultats des expériences faites à Rambouillet sous les yeux du roi, relatifs à la maladir du froment appelée carie; procédés capables de l'en préserver, et plan des expériences propres à constater la qualité de semence que l'on doit employer dans chaque pays pour chaque terrain.
1786Moyens éprouvés pour préserver les froments de la carie, publiée conformément aux expériences nouvellement faites à Rambouillet.
1791Avis aux cultivateurs sur la culture du tabac en France.
Journal d'agriculture à l'usage des habitants de la campagne.
Mémoire sur les plantations des terrains vagues, surtout celles des grandes routes, et sur les causes du dépérissement des bois et les moyens d'y remédier.
Observations de la société royale d'agriculture sur la question suivante, qui lui a été proposée par le comité de l'agriculture et du commerce de l'Assemblée nationale : L'usage des domaines conéables est-il utile ou non aux progrès de l'agriculture, etc.
1801Comptes-rendus à la classe des sciences mathématiques et physiques de l'institut national de la vente des laines du troupeau de Rambouillet pendant les années IX-XI.
1802Instructions sur les moyens de détruire les rats des champs et les mulots.
1808Instruction sur la culture du coton en France.
1810Instruction sur les bêtes à laine et partculièrement sur la race des mérinos contenant la manière de former de bons troupeaux, de les multiplier et de les soigner en santé et en maladie.
1813Notices sur les bergeries du département de la Sarre.
1814Faits et observations sur la question de l'exportation des mérinos et de leur laine hors du territoire français.
Réponse à un mémoire intitulé : De l'exportation des laines françaises.
1819Mémoire sur l'importation en france des chèvres à duvet de cachemire.
1822Instruction sommaire sur les maladies des bêtes à laine appelée pourriture.
Notice sur les chèvres asiatiques dites du Thibet, chèvres de cachemire et sur la manière de les soigner et d'en tirer parti.
1829Réflexions relatives à l'influence que l'établissement rural de rambouillet a eue et peut avoir encore sur l'amélioration des laines et de l'agriculture en france.
1881Instructions sur la manière de cultiver la betterave.
1787-1816Dictionnaire d'Agriculture et d'économie rurale.(6 volumes).
1784-1792Le jounal des savants
1789Les Mémoires de la Société de médecine, Mémoire de la Société d'agriculture de paris, plus tard Société royale et centtrale d'agriculture du département de la Seine.
1797-1828Les Annales de l'agriculture française avec M. Bosc.
1829-1833Les Annales de l'agriculture française avec plusieurs membres de la Société d'agriculture.
Le Bulletin de la Société philomatique, Le Théatre d'agriculture.
Le Dictionnaire des sciences naturelles.
1821-1823La nouvelle édition du Nouveau Cours complet d'agriculture de Rozier.
Mémoires sur l'analyse du seigle ergoté, sur ses effets.
Sur le mouvement des étamines de seigle. Sur les maladies du blé.
Observations sur une substance ramassée aux pieds de jeunes peupliers d'Italie.
Observations sur les suites d'une grèle tombée le 25 Mai 1783, dans un canton de la Beauce.
1785Mémoire sur quelques particularités du cupressus disticha de Limée, appelé cyprès chauve par les américains.
Observations sur l'effet du tonnerre à Rambouillet le 1 Août 1785.
Mémoire sur la manière de parvenir à la connaissance exacte de tous les objets cultivés en grand dans l'Europe, et particulièrement en France.
1789Mémoire sur l'importation et les progrès des arbres à épicerie dans les colonies françaises.
Observations faites pendant les gelées des mois de décembre 1788 et janvier 1789, au chhâteau d'Andonville en Beauce.
Mémoire sur l'orage du dimanche 13 Juillet 1788
1790Expériences relatives au froment de semence.
1798Etat de l'agriculture dans les iles de canaries.
 Mémoire sur l'abus des défrichements.
1819Mémoire sur la durée de la gestation et de l'incubation dans les femelles de plusieurs quadrupèdes et oiseaux domestiques.
Liens
La maison de Tessier à Angerville