L'affaire Dormoy

Cartes postales


Obsèques du Brigadier de gendarmerie Dormoy, victime du devoir, tué par des cambrioleurs anarchistes
Discours du Colonel Thiébault, Commandant la Légion de Gendarmerie de la Seine


Obsèques du Brigadier de gendarmerie Dormoy, victime du devoir - Le cortège funèbre se rendant à la Gare

Un monument est placé dans la rue principale à la mémoire des gendarmes victimes du devoir. Il a été érigé, en 1912, par une souscription publique pour rendre hommage au brigadier Dormoy abattu dans la nuit du 31 janvier 1912, sur la commune de Guillerval. En forme d’obélisque, ce monument se compose de deux parties principales. Sur la partie supérieure, on retrouve une grenade, l’inscription « Gendarmerie nationale » et un ange gravant le nom de Dormoy sur une plaque de marbre blanc. Sur le socle, côté droit, figure l’inscription « A la mémoire de Elie-Jules Dormoy et des militaires de la gendarmerie, morts en service commandé ».

Voir la page du site consacrée à ce monument.


Monument qui va être élevé à ANGERVILLE (S.-et-O.), à la gloire
du brigadier Dormoy et des militaires de la Gendarmerie,
morts en service commandé.

Remerciements

Christophe BOUSQUET pour ses cartes des obsèques du brigadier DORMOY.

, auteur de Gendarmerie Nationale : un regard sur un siècle d'images.